On en parle sur le Web - Nonfiction.fr

“ Récit, monographies, portraits, cas, ce 68 est multiforme ; s’il fallait le rapprocher d’un ouvrage, du moins par sa structure, ce serait peut-être de l’entreprise des Lieux de mémoire, avec ceci de différent toutefois qu’il tire sa force du récit et des renvois, qui répondent à la difficulté de traiter d’un événement et des successions chronologiques, en même temps que d’inscrire dans un temps plus long certains processus. ” Guillaume Calafat

Nonfiction.fr -

On en parle sur le Web - L’héritage de Mai 68

“ Un livre qui raconte ce qu’il s’est passé en mai 68, au delà des mythes, c’est ce que souhaitait François Gèze, directeur des Editions la Découverte, en demandant à Michelle Zancarini-Fournelle et à Philippe Artières de co-dirigé un ouvrage sur Mai 68. Pour cela, il a réuni deux historiens de générations différentes. L’historienne Michelle Zancarini-Fournelle avait vingt ans en Mai 68 et était étudiante en histoire. Elle a donc été témoin de ce qu’il s’est passé. Philippe Artières, lui, est né le 16 juin 1968, date de l’évacuation de la Sorbonne. ” Ana Jozeb

L’héritage de Mai 68 -